© Adagp Paris, 2019. Cliché : Blandine Soulage

n. 1993, vit et travaille à Paris
Résidente de la Cité internationale des arts, avec le soutien de la Fondation Nina & Daniel Carasso

Diplômée de l’École Supérieure d’Art et Design de Saint-Étienne en 2015

Membre du comité éditorial de la revue fig. : novembre 2018 - juillet 2019

Camille Pradon investit des champs de recherche liés au corps et à la gestuelle, au langage, à la déconstruction du récit et de la narration, à travers une démarche artistique qui puise ses sources dans la littérature, la peinture, l’image en mouvement et la photographie. Usant tour à tour du médium filmique (argentique ou numérique), de l’installation (images, films, sons), de la photographie et de l’édition, elle explore la question des potentialités narratives des images, leur dialectique ainsi que leur mise en espace.

Son travail est présenté notamment aux Ateliers Côteaux (Tunis) 2018, à la Villa Belleville (Paris), la Biennale d'Art Contemporain de Lyon, le Gabes Cinema Fen (Tunisie) ou encore le Festival Traverse vidéo (Toulouse) en 2019. En 2020, La Galerie Les limbes (Saint-Étienne), Finis Terræ - Centre d’art insulaire (Île d’Ouessant) et Radio Mojo (Bruxelles), accueillent ses œuvres.

Depuis 2015, elle conduit une recherche critique faite d'entretiens avec des artistes-réalisatrices et réalisateurs (Conversations).
La Galerie du Crous (Paris) et la revue Point Contemporain publient ses écrits sur la pratique de l'artiste italienne Suni Prisco. Elle est également invitée en tant que Commissaire de l'exposition personnelle d'Adrien Chevrot, par le Point Commun, Annecy en 2020.

Son projet « Métaphore (Bleu auquel nous appartenons) » est lauréat de la Villa Salammbô - Institut français de Tunisie, en partenariat avec la Galerie Selma Feriani (août et septembre 2020).

b. 1993, lives and works in Paris
Resident of the Cité internationale des arts,
supported by the Nina & Daniel Carasso Foundation


Graduated from Saint-Etienne Higher School of Art and Design in 2015

Member of the editorial comittee of revue fig.: from November 2018 to July 2019

 

Camille Pradon is investigating on body and gesture, language, the underlining of stories and narrative structures. Her art practice is influenced by literature, painting, photography and motion pictures. She uses film (digital and analog), installation (including pictures, films, sounds), photography and prints to explore the narrative potential of pictures, their dialectic and the way they interact with their surroundings. Image transformations and modifications, using filters, aggrandizements and framing techniques, is a trademark of her work.

Since 2015, she carries a critical research made of interviews with artists-directors and had been notably published by the Jeu de Paume, Paris in 2017.

Her work has been displayed at Les Ateliers Côteaux (Tunis) in 2018, La Villa Belleville (Paris), the Lyon Contemporary Art Biennal, the Gabes Cinema Fen (Tunisia) in 2019 and Les Limbes Gallery, Finis Terræ - Contemporary Art Center (Ouessant Island) and Radio Mojo (Brussels) in 2020.

 

The Galerie du Crous and the review Point Contemporain (Paris) published her writings on the practice of the Italian artist Suni Prisco. She is also invited as Curator of Adrien Chevrot's personal exhibition, by Le Point Commun, Annecy (2020). Her project “Metaphore (Blue to which we belong)” is the winner of the Villa Salammbô, art residency of French Institute in Tunisia, where she is welcomed in August and September 2020.

Camille Pradon © 2020