Camille Pradon © 2019

SANS SOMMEIL

Vidéo, 2018

Introspection au cœur d’une station spatiale désorbitée et obsolète, délivrant au spectateur un monologue crépusculaire quelques minutes avant sa désintégration dans l’atmosphère.
Le récit machinique, tout d’abord retranscrit en langage binaire, se transforme peu à peu en une réflexion sur le statut même de la station ainsi que sur sa façon d’être au monde en tant qu’objet destiné à collecter des données sur le système solaire dans un temps imparti, pour enfin se solder par sa disparition programmée.

Fiche technique
Vidéo HD, 16/9, couleur, sonore / surround 5.1

14 min 30

> Version française
> English version