Camille Pradon © 2019

ASYMÉTRIADES

Image imprimée, 2018

Non sans rappeler le nom d’une des formations monstrueuses produites par l’océan de Solaris -dont Stanislas Lem fera l’un des personnages centraux de son roman de science fiction éponyme- les photographies font entrer le regardeur dans la matière même de l’image, dans sa profondeur, son grain. L’ensemble est une proposition de mise en abîme jouant sur les termes et les points de vue macroscopique et microscopique.

Dans un double mouvement qui associe l’envers et l’endroit, le proche et le lointain, s’effectue un aller-retour constant entre une forme concrète et identifiable (mais néanmoins étrange) et des éclats lumineux abstraits que l’on pourrait interpréter comme, ou confondre avec, de bizarres captations photographiques de l'espace.

Fiche technique
Deux photographies, impression recto-verso sur bâche PVC, œillets aluminium, 200 x 150 cm

VUE D'EXPOSITION LE 91: ARTIST RUN SPACE, PARIS, 2018 © CP